C'est gentil d'être quatre

Publié le par Fernand Chocapic

Alors que j'étais seulement venu pour dîner, l'espace entre les deux couples se referma et je restai prisonnier d'une étreinte échangiste, chacune des deux femmes me prenant pour le mari de l'autre et chacun des deux messieurs se retrouvant tout seul au bar
 
 

Commenter cet article