Les terrasses parisiennes

Publié le par Fernand Chocapic

Je les connais vos terrasses parisiennes
On n'se gêne pas pour y prendre un café
On se la joue mégots et cendrier
 
 

Commenter cet article

catherine 11/07/2017 16:42

A un réveillon, le convive des fromages avait oublié les fromages. Le convive des amusements et des cotillons a proposé qu'on mime « chassez le naturel il revient au galop » ou « le mieux est l'ennemi du bien », ce genre de chose. Il fut donc convenu que l'on mimerait aussi les fromages.
Et finalement on mima tout, les huîtres et le chapon, le chablis et le feu de bois, le Merlot et les escarpins, le café et les Dunhill.
Sauf les Curly et l'eau gazeuse, évidemment.

Fernand Chocapic 11/07/2017 20:43

Je me doutais bien qu'il devait s'agir d'un luron.

catherine 11/07/2017 19:19

Le plus délicat fut de mimer les douze coups de minuit du soir. Personne n'avait d'idée.

catherine 11/07/2017 19:18

Mime de rien, ce réveillon ne nous est pas revenu à très cher par convive, puisqu'on a tout mimé. Je ne peux pas vous communiquer l'adresse de ce précieux luron, il faut que je lui demande la permission avant.

Fernand Chocapic 11/07/2017 18:37

Je n'ai jamais vu un réveillon où l'on mime. Où peut-on trouver ce convive des amusements et des cotillons ?

catherine 11/07/2017 15:05

Cette fille croise ses jambes dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. C'est assez joli mais c'est une figure très risquée.

Fernand Chocapic 11/07/2017 16:10

Elle doit avoir des sandales toutes neuves. En période de rodage, il n'est pas rare de voir les femmes croiser les jambes de cette manière.