La vie douce et hirsute

Publié le par Fernand Chocapic

Dans les bois, quand bien même il n'y aurait que trois arbres, je trouverais l'ombre et la solitude. Assis sur un tapis d'aiguilles de pin, j'attendrais le soir pour revenir au bord des chemins faire plumaison de coquelicots
 
 

Commenter cet article

catherine 12/03/2017 16:12

Des gélules de coquelicot ?
Faut voir.

Fernand Chocapic 12/03/2017 20:01

Le coquelicot est légèrement hypnotique. Vous pourriez commencer par vendre des gélules sous le manteau et si ça marche bien, vous ouvrez un bar à coquelicots.

catherine 11/03/2017 12:40

Parfois moi aussi j'aimerais avoir l'adresse de l'ombre et de la solitude.

Fernand Chocapic 11/03/2017 13:31

Voilà que vous aussi vous tombez dans vos propres pièges. La prochaine étape, on la connaît. Vous allez me reprocher de pratiquer la médecine déguisée. Mais moi je n'y peux rien si ce blog est intensément thérapeutique !

catherine 11/03/2017 13:01

Aïe, je devance les esprits mal placés qui pourraient répondre que si en fait, l'adresse je l'ai, et que d'ailleurs on m'attend au parloir !