Les derniers jours du monde

Publié le par Fernand Chocapic

Quand j'étais jeune, mon matelas était posé sur le sol et ma soeur, qui n'avait pas de lit, dormait avec moi. Le matin, je récupérais ses cheveux et j'allais les vendre à un artiste japonais. Plus tard dans la journée, il m'arrivait de tester d'autres matelas en qualité de menuisier. Je me plaçais dans la situation réelle d'un artisan afin de ne pas éveiller les soupçons. Les murs de la chambre étaient jaunes. J'entendais le vent dans les arbres mais je ne savais pas dans quel quartier je me trouvais. Une femme prenait sa douche dans la pièce voisine. Quand elle est revenue dans la chambre, j'ai voulu lui parler de ses études car elle avait imprimé sur le lit plusieurs fragments d'une thèse de doctorat mais elle m'a jeté dehors et pour la deuxième fois de ma vie, je me suis retrouvé externe
 
 

Commenter cet article

catherine 12/03/2017 18:01

J'ai été bien contente quand Aukazou vous a avoué qu'elle vous trouvait brillant. Extrêmement brillant.

Je n'ai pas fait beaucoup de théâtre, et pas longtemps. J'ai juste joué Mona, dans les Sonderling, l'année de la terminale. Et encore, la doublure. Je rentrais trop tard, mes parents se sont inquiétés.
Ils ont exigé que je ne joue plus Mona et que je révise mon algèbre.
Alors ce matin, entre deux bouderies d'Aukazou, j'ai imaginé que vous aviez décidé de mettre en scène le meilleur de votre blog. Vos articles, et une sélection de commentaires. Vous en faisiez une pièce poétique tendance drolatique, à plusieurs personnages, avec de la bagarre bien dosée (mais insoutenable) entre Aukazou et le reste de la distribution, et pas trop d'absurde car elle n'aime pas ça. Ça passait en première partie de Chris Esquerre, c'est lui qui vous avait trouvé la petite troupe de comédiens pour jouer nos propres rôles. Aux Bouffes du Nord.
Pour jouer Wiki, pédiatre, vous aviez pensé à Monique de la Bruchollerie, mais Cédric a sûrement quelqu'un de moins conflictuel à vous proposer.
Ce ne sont pas les jolies filles qui manquent pour incarner Angelilie.
Les titres passaient sur de grands cartons, comme dans le cinéma muet. Les jeux de mots, les doubles-sens étaient surlignés en couleur geôlier (ou gentiane, c'est comme vous voulez). Il n'y avait pas de rires pré-enregistrés. Il faut savoir prendre le risque de la sidération des spectateurs. Vous étiez le maître absolu de la vidéo-projection (pour les illustrations). Et en tant qu'ancien menuisier, vous vous étiez chargé des décors.
Vous aviez invité Eric Chevillard pour la première. Il était venu, quoi qu'un peu jaloux.
« Il faudra aussi trouver une institutrice pas si vieille aux yeux d'un très beau bleu », m'avez-vous dit dans un chuchotement.
« Et bien sûr que ce soit la saison des géraniums, sans quoi Aukazou ne donnera jamais son accord ».

Cédric 14/03/2017 16:49

C'est ainsi qu'on me l'a racontée.

Les autres autour de moi riaient (j'étais avec une bande de singes) je me suis dit que ça devait être drôle, que ça n'était pas mon humour mais que ça devait être drôle, on ne m'y reprendra plus !

Fernand Chocapic 13/03/2017 12:52

J'ai déjà entendu des histoires de kutsch plus drôles. Vous êtes sûr de la chute ?

Cédric 13/03/2017 11:51

Le kutsch (parfois orthographié kutch ou cutch, et prononcé à l’anglaise kɔtʃ), est un type de règle à deux ou trois faces doubles graduées en fonction des échelles courantes des cartes et des plans, permettant de porter ou de lire directement sur ces documents la distance horizontale entre deux points, sans avoir à faire de conversion.

catherine 12/03/2017 22:43

Quand je pense que j'ai essayé de vous impressionner avec ma règle de trois, alors que vous en étiez déjà à lire des cotes sur un kutsch !

Fernand Chocapic 12/03/2017 20:29

Je viens d'écouter "le masque et la plume" sur France Inter. J'ai entendu "merveilleux", "surprenant", "algébrique". On parle déjà de trente nominations aux Molières : Molière des beaux yeux, Molière du géranium, Molière de l'esquimau, Molière de la gentiane, Molière de Mona, Molière de la boude, Molière de la frite, Molière de la Bruchollerie et même Molière des décors alors que j'avais mal lu les cotes sur le kutsch.

catherine 12/03/2017 10:17

Vous auriez voulu quoi ? Demi-pensionnaire de nuit ?

Aukazou 13/03/2017 13:08

Va falloir que je m'y mette à Game of Thrones.

Fernand Chocapic 13/03/2017 13:02

Il a piqué le titre à John Snow. Ça commence fort !

Aukazou 13/03/2017 12:58

Je viens d'écouter "le masque et la plume" sur France Inter.
_______________________

Cela méritait une piqûre de rappel :
http://www.babelio.com/livres/Jourde-Winter-is-coming/932738

Fernand Chocapic 12/03/2017 15:13

J'ai le fantasme de la piscine et le fantasme de la cantine mais je me souviens que j'ai toujours tout fait pour ne pas y aller. Je me demande si je ne suis pas un petit peu contradictoire (de la piscine) et masochiste (de la cantine).