L'objet du scandale

Publié le par Fernand Chocapic

Passe ta main sur mon sourcil. Il est broussailleux. Soupèse mon pied. Il est lourd comme du hêtre. Je suis un homme et ça se voit. Dans mes clins d'oeil. Dans mes impulsions génitives. Tu peux enlever tes bottes. Je t'ai préparé une partie de football dont j'ai le secret
 
 

Commenter cet article

catherine 13/02/2017 12:04

J'ai rêvé que la famille F. s'était tiré une balle dans le pied à la plus grande joie de ses détracteurs, et que la petite ville était rebaptisée "Sa-blessure-Sarthe".
Lahire est hors de cause.

Fernand Chocapic 13/02/2017 14:29

J'ai rêvé qu'il s'était brûlé le sourcil en faisant rôtir des châtaignes et que plus personne ne le reconnaissait quand il sortait dans la rue.

catherine 10/02/2017 17:33

Sourcil, broussaille, scandale. Que faisiez-vous pendant la guerre du Pénéloponnèse ?

Fernand Chocapic 11/02/2017 12:05

Vous voyez que je ne vous mentais pas quand je vous ai jetée dans ses bras.

catherine 11/02/2017 11:12

Il n'y a guère que le valet Lahire qui soit recommandable !

Fernand Chocapic 10/02/2017 18:46

J'étais sur France Inter. Je ne peux rien dire à cause de mon devoir de réserve. Je constate juste que les personnes les plus sourcilleuses ne sont pas forcément les plus sourcilleuses.