Un coeur si blanc

Publié le par Fernand Chocapic

Quand je m'adresse à des adolescents, je gonfle volontairement les chiffres de ma contribution au pool génétique de ma génération. Je gagne ainsi en crédibilité. Personne n'a envie de perdre son temps avec un esprit calme qui ne sait pas faire les bébés. Les gens veulent du concret. Aussi, quel grand bonheur pour moi que ce théorème de Fermat. Devant lui, j'ai l'impression d'être un pompiste comme les autres
 
 

Commenter cet article

catherine 10/02/2017 12:10

Essayer de comprendre la poésie de Chocapic, pourquoi pas !
On peut aussi la laisser filer, même quand elle « dédaigne de voler ».
La plupart du temps, on s'apercevra que Chocapic avait en main bien plus qu'un brelan de grenouilles.
Ne perdons pas de vue qu'il y a en chacun de nous « quelque chose de chuchoté » et qu'on a tout à gagner à se laisser mener par le bout du surprenant.

Fernand Chocapic 10/02/2017 21:43

Ce sont des pratiques d'un autre blog !

catherine 10/02/2017 19:35

Si d'aventure on devait se mordre quelque chose d'inférieur, vous seriez le premier averti !

Fernand Chocapic 10/02/2017 18:48

Catherine je ne disais pas ça !

catherine 10/02/2017 17:36

Fernand je vous revaudrai ça !

Fernand Chocapic 10/02/2017 15:35

Lahire, le valet de cœur, est un très bon amant. Ne le remettez pas tout de suite sous la pile.

catherine 10/02/2017 14:20

Pas mieux (j'ai un full, même pas sentimental, de quatre par les valets).

Fernand Chocapic 10/02/2017 13:25

J'annonce une quinte flunch de grenouilles !

Aukazou 09/02/2017 23:16

C'est incompréhensible. Vous me direz que vous êtes généralement difficile à saisir/lire mais, là, vous vous êtes surpassé ! Quitte à faire dans l'hermétique, évitez de vous faire sponsoriser par tupperware: ça vous micro-onde le langage.

Fernand Chocapic 10/02/2017 13:21

Vous me lisez ça plusieurs fois de suite à haute voix et vous accélérez de plus en plus jusqu'à ce que l'étincelle se fasse.