Le passage

Publié le par Fernand Chocapic

Lorsque j'entrerai en politique, une telle m'apportera son soutien ("En ce qui me concerne, tu as carte blanche et libre maternité"). Telle autre m'attendra sur les marchés pour me tendre un tract ("Venez ce soir au QG. Je vous ferai goûter mes cuisses"). Je suis allé me renseigner ce matin à la permanence Hortefeux. J'avais mis mon plus beau costume mais quand je leur ai présenté un casier vierge, une attachée parlementaire m'a refusé l'accès au jaccuzi ("Votre éducation n'a pas encore été faite")
 
 

Commenter cet article

catherine 24/03/2017 17:25

Et vos sourcils broussailleux, pourquoi ne pas vous en être prévalu ? On aurait tout de suite eu des doutes sur la virginité de votre casier.
Et en ce qui concerne le jaccuze, vous avez intérêt à bien l'étayer si vous ne voulez pas vous voir agiter la présomption d'innocence sous le nez.

Fernand Chocapic 24/03/2017 18:54

Imagine-t-on un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? À cause de ses sourcils ? Si la droite ne veut pas de moi, j'irai frapper à la porte du cabinet noir. "Vous êtes combien de socialistes là-dedans ?"

Cédric 24/03/2017 16:57

C'est Dirk Frimout ?

Fernand Chocapic 24/03/2017 18:14

Uniquement dans la version belge. Dans la version française, il s'appelle Dark Vador.