Mon peuple de la véranda

Publié le par Fernand Chocapic

Avec vos chants de boulangers
Vos verts et vos jaunes
Vos poils embrouillés
Vous me faites penser
À un cheval
 
 

Commenter cet article