Un acte, une instance ou une période de jogging ?

Publié le par Fernand Chocapic

Si je devais croiser une femme demain, à supposer qu'une telle personne existe, porterait-elle un jogging ? Pour en avoir le coeur net, je me suis glissé sous son Lycra lavande et j'ai lutté pour enfiler le microphone. Ce sont des méthodes de voyou mais cela vaut mieux que d'être dépossédé
 
 

Commenter cet article

Aukazou 31/03/2017 14:42

rectif " que vous pourriez ne pas vous en relever"

Fernand Chocapic 31/03/2017 16:21

Je suis fort comme un cristal de bohème.

Aukazou 31/03/2017 14:39

Vous avez remarqué que Chevillard parle tout le temps de vous sur son blog ? Quand il dit "les gens" ou "ma fille" ou "untel". Et quand il dit "en somme", vous ne me ferez pas croire qu'il ne fait pas un tout petit peu référence à votre week-end dans la Somme.
______________________________________

Je vais éviter de vous répondre parce qu'il me reste un fond de respect et de gentillesse et que je sais que pourriez ne pas vous en relever.

Fernand Chocapic 31/03/2017 17:55

Vous devriez appliquer cette règle de conduite dans tous vos échanges. Cela vous éviterait bien des rebuffades.

Aukazou 30/03/2017 18:51

Ca c'est une exclamation qui veut dire "je le savais" mais je vais faire plaisir à Aukazou. J'entends vos exclamations, catherine. Je les entends ! ;-)

Fernand Chocapic 31/03/2017 21:48

Je n'ai pas vu Fortunat mais je reconnais le mode opératoire de Bourvil. Déjà dans La Grande Vadrouille, il fait mine de se tromper de chambre pour passer la nuit avec "la fille du Guignol". Malheureusement, il y a des allemands qui arrivent dans l'hôtel et il est obligé de passer la nuit avec De Funès. D'une certaine manière, c'est très beau cette amitié forcée. Ça donne envie de faire son service militaire.

catherine 31/03/2017 20:42

Entre De Funès, je préfère Bourvil, je le trouve plus touchant, et plus attirant finalement.
Dans Fortunat, j'aurais fait comme Morgan, je me serais trompée de chambre, même si une fois la guerre finie, elle retourne à sa vie d'avant, écouter un vieux mari blessé jouer Docteur Gradus ad Parnassum sur le piano de famille, sur un tempo un peu plus lent c'est plus beau, et que le cœur chaviré elle laisse repartir l'infortuné Fortunat, avec sa valise et son costume étriqué de perdant.
Le Bourvil de « je voulais t'parler depuis longtemps, j'sais pas si c'est bien le moment, tant pis si j'le dis maladroitement, ben voilà, je t'aime bien ». Si vous connaissez ce duo timide et tendre chanté avec Pierrette Bruno.

Fernand Chocapic 30/03/2017 20:15

Tout le monde aime De Funès. Benny Hill est beaucoup plus clivant.

catherine 30/03/2017 19:01

Je le savais sans le savoir tout en sachant que je le savais !
Je ne suis pas très fan de de Funès en fait.
Mais effectivement, on ne vous la fait pas, vous êtes une fine mouche !
A bientôt !

Aukazou 30/03/2017 18:10

Et sinon l'usine de chewing gum c'est dans quel film déjà ?
_____________________

https://youtu.be/pLPNHqxhbbA

Fernand Chocapic 30/03/2017 20:14

Il y a plusieurs films qui se déroulent dans une usine de chewing-gums. Rabbi Jacob n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

catherine 30/03/2017 18:41

Ah bon sang, oui ! Merci Aukazou.

Jeanne 30/03/2017 17:55

Eh bien moi, à qui est enfermé dans le cabinet noir, toujours j'irai porter des confitures.

Fernand Chocapic 30/03/2017 20:06

Faites des fiches de lecture. Ça rapporte plus.

Aukazou 30/03/2017 11:53

Il me semble que si vous rencontriez une femme demain, ton Altesse, elle devrait, a minima, posséder le style de catherine, la beauté de Sophie S (qui, de surcroît, possède les initiales du bonheur) et la carrière de Sylvie Guillem. C'est tout le mal qu'on vous souhaite. Les vestes de jogging lavande c’est un chouïa « vulgum pecus », si je puis me permettre.

Sur ce, je vais traire mes chèvres en explorant les fonctions heuristiques du divin tétragramme fondateur, sur un cantique de François Valery intitulé : « Venez, divin messie « ;-)

Fernand Chocapic 01/04/2017 18:34

Je fais déjà beaucoup d'efforts.

catherine 01/04/2017 12:59

Il ne tient qu'à vous que ce nouvel affront ne donne pas lieu à quelque débordement.

Fernand Chocapic 01/04/2017 11:00

Vous avez raison. J'étais juste un peu vert parce qu'il m'a encore offert une gomme pour mon anniversaire.

catherine 01/04/2017 10:30

Chevillard parle surtout de vous. Je vous rappelle que vous en êtes l'élève, et qu'il convient de le traiter avec la plus extrême déférence.

Fernand Chocapic 31/03/2017 14:19

Vous avez remarqué que Chevillard parle tout le temps de vous sur son blog ? Quand il dit "les gens" ou "ma fille" ou "untel". Et quand il dit "en somme", vous ne me ferez pas croire qu'il ne fait pas un tout petit peu référence à votre week-end dans la Somme.

Aukazou 30/03/2017 22:41

C'est ça oui ... je ne me sentirai jamais redevable de quoi que ce soit vis à vis de quelqu'un qui m'appelle "les gens".

Fernand Chocapic 30/03/2017 21:52

Rabbi Cédric, n'essayez pas de lire mon blog de la droite vers la gauche. Ce n'est pas de l'hébreu.

Cédric 30/03/2017 20:53

oups je n'avais pas encore lu les commentaires du haut, la question du film hollywood chewing gum avait déjà été traitée. (il faut lire les commentaires du bas vers le haut ici, c'est un style, c'est la ligne éditoriale du blog)

Cédric 30/03/2017 20:50

C'est dans Ravi le Jacob, non ?

On pratique quoi ? C'est une pratique légale j'espère. Je crois que je suis sur écoute.

Fernand Chocapic 30/03/2017 20:47

Vous me devez tout, jusqu'à votre pseudo. Je suis le marionnettiste de ce blog. Je ne sais pas comment procède Cédric mais ici, tout le monde subit ma loi. Par contre, je suis juste et bon. Du coup, ça passe. Les gens se laissent faire.

Aukazou 30/03/2017 20:15

Faites des fiches de lecture. Ça rapporte plus.
____________________

Je préfère les critiques littéraires. Cela ne rapporte rien, mais quelle satisfaction parfois. Et puis si cela m'amuse ces petites références qui n'interfèrent en rien avec vos dialogues ésotériques avec catherine dont je ne saurais me mêler, et pour cause : je n'y comprends rien/ je m'en fous complètement. En quoi cela vous gêne t'il ? En rien, je pense. Je fais comme Angelilie, ma petite vie sur votre blog et vous pourriez, de votre côté, faire comme si je n'étais pas là. Je pratique ça avec Cedric et ça me va très bien.
J'vous dois quelque chose ? Un droit d'usage ?

Fernand Chocapic 30/03/2017 17:18

Restez droite comme un t dans vos sandales forestières et brandissez la menace d'un cabinet noir. Personne n'a envie d'être enfermé dans un cabinet noir. En dernier recours, brandissez la menace du Lycra lavande. Je suis le seul à supporter le Lycra lavande.

catherine 30/03/2017 16:16

Aïe ! Réjoui avec un t ce n'est pas très classe non plus !
Pardon !

catherine 30/03/2017 15:31

Vous avez renoncé à l'aquagym avec des retraitées. On s'en est réjouit.
Le Lycra lavande ce n'est pas très classieux, Aukazou a raison, mais c'est peut-être un bon compromis.
Mais ne soyez pas trop catégorique. Quelques prélimineurs n'ont jamais tué personne.
Et sinon l'usine de chewing gum c'est dans quel film déjà ?

Fernand Chocapic 30/03/2017 14:00

Si je rencontrais une femme demain, je ne m'embarrasserais pas de préliminaires. Je lui ferais l'amour dans l'usine de chewing-gums.