Une nuit canadienne

Publié le par Fernand Chocapic

Derrière chaque petite chaussure, les chalets s'éclairent à la hâte
 
Je regarde tes mains
Le ciel descend
Nous dormons en bleu
 
Le lendemain matin, tout le vent souffle dans les arbres. L'odeur de vous persiste comme un caribou
 
 

Commenter cet article

catherine 01/05/2017 11:52

Je m'étonne qu'aucun de vos lecteurs n'ait mentionné que les somnambules « dorment en bleu » de travail. En effet, les somnambules avancent fréquemment la nuit les bras tendus jusqu'à la clé à molette du garage, dans une démarche susceptible de changer la bougie défaillante de leur mobylette ou une durite percée de leur twingo d'origine. Puis ils retournent se coucher pour des raisons de sécurité et ainsi leurs sous-vêtements de coton blanc restent impeccables et symétriques.

Fernand Chocapic 01/05/2017 13:05

Les somnambules ressemblent quand même beaucoup à des garagistes dans votre esprit. Je suppose que la différence se fait au niveau de la symétrie des sous-vêtements. On imagine mal un garagiste respecter la symétrie d'un marcel. Je le dis d'autant plus volontiers que mon grand-père était garagiste et que je dois bientôt faire ma vidange.

catherine 29/04/2017 15:47

Quand je pense que les parisiens ont failli lire cela dans toutes les stations de métro !
Quel dommage d'avoir avalé le cachet de la poste à cause d'un banal mal de tête après avoir mal dormi dans une couleur qui a pris froid !
Que vont-ils trouver à la place ?

Fernand Chocapic 29/04/2017 19:26

Quand j'étais jeune, je dormais dans du orange. Voyez le résultat ... Édifiant !