Rougir le soir

Publié le par Fernand Chocapic

Assis à l'arrière de la voiture, je menaçais visiblement d'être une femme. Perdu dans cet état de chaude et riche illusion, je me voyais déjà secouer des milliards de zizis et rendre fou le type resté coincé à l'intérieur de moi
 
 

Commenter cet article