Il écrit un livre

Publié le par Fernand Chocapic

Comme il invente le personnage féminin, celle qu'il crée apparaît devant lui et hante sa maison, se prenant pour l'amie, la copine. Elle a les cheveux rubis. Comme elle est angélique, fine, élancée, c'est le comble du ravissement pour l'apprenti écrivain. Il est étonné et content puis il a des instants de doute. Il se demande s'il n'est pas manipulé. Ça finit mal et ensuite, à la lecture du livre, on s'aperçoit que le personnage féminin est une écrivaine de son côté et qu'elle donne dans la provoc' sans concession. Elle est osée et indécente, happe un policier dans une aventure malsaine, si bien que l'écrivain se retrouve dépossédé de son personnage
 
 

Commenter cet article

Aukazou 12/06/2017 15:02

A propos de livres : Je viens de faire l’acquisition d’un polar que j’ai acheté juste parce qu’on y apprend qu’il existe une police des rennes en Laponie (ça m’a fait marrer qu’il existe une police des rennes). Il s’agit de « Le dernier Lapon » d’Olivier Truc (le nom aussi m’a fait marrer). J’espère que le reste sera tout aussi jubilatoire.

Et comme les anachronismes m’attirent, j’ai également acheté « Article 353 du Code Pénal » de Tanguy Viel, rien que parce que l’auteur s’est gourré avec l’article 353 du Code de Procédure Pénale. A quoi tient l’achat d’un livre, parfois à une méprise ! J’ai eu l’impression de faire l’acquisition d’un timbre rare dont la valeur repose sur un défaut de fabrication ;-)

Fernand Chocapic 12/06/2017 16:56

Je me méfie un peu des éditions de Minuit. J'aime bien la couverture, le format, le papier, la police d'écriture, et puis l'auteur part dans un long monologue qui ne semble jamais vouloir finir.

catherine 10/06/2017 22:47

J'ai l'impression d'avoir déjà vu cette illustration à propos d'un autre texte il y a un mois ou deux. Je m'en souviens car on dirait que cette fille sort de l'isoloir.
Je suis retournée dans les pages précédentes, et je suis perdue car il me semble que vous avez changé certaines photos. Du coup je me dis que peut-être vous changez des textes aussi.
Est-ce que c'est le jeu des sept erreurs ?

Fernand Chocapic 11/06/2017 13:14

Surtout que pour voter ou pour choisir un petit haut, ce ne serait pas du luxe d'être conseillé par une vendeuse.

catherine 11/06/2017 13:11

On est bien deux dans un confessionnal ! On pourrait mettre deux personnes dans un isoloir d'essayage !

Fernand Chocapic 11/06/2017 12:38

Ils n'ont pas le droit de rentrer à deux dans les cabines d'essayage. Je vais encore passer pour un raseur du MoDem mais c'est vrai.

catherine 11/06/2017 09:18

On voit bien que le type est content que le taux d'abstention de la fille soit extrêmement bas.

Fernand Chocapic 10/06/2017 23:27

Je ressors ce texte à chaque élection pour que les gens se souviennent d'aller voter. Je l'avais publié tel quel il y a un mois ou deux. En général, je ne modifie pas les textes. J'ai dû ajouter quelques photos à un moment donné mais c'était plus un toc qu'autre chose. Vous voyez bien que l'esprit de sérieux est intact.