Une galaxie d'amour

Publié le par Fernand Chocapic

Je m'étais assis sur le trône pour boire du nectar. Il faisait chaud et je devais sans arrêt changer de vêtements. C'est alors que je me suis transformé en moi-même. Je me suis vu, accroupi dans le noir, occupé à redimensionner les chaises d'un salon de coiffure. Je me suis tapé dans le dos. C'était doucement surréaliste. J'ai essayé de me parler mais je ne me comprenais pas. C'est alors qu'on a entendu le vague phonographe de la femme baleine. Elle circulait autour de nous avec ses deux globes, comme une grande planète respiratoire. "Vous connaissez la province ?" nous a-t-elle demandé. Il était évident que nous ne savions rien de la province. Ah si seulement nous avions une chance d'aller dans l'espace extra-atmosphérique avec elle, et quitter cette banlieue d'astronautes amateurs ...
 
 

Commenter cet article