Continue de regarder

Publié le par Fernand Chocapic

Les rencontres, nées dans les villes, ont grandi sur le campus de l'université. Pendant que les garçons vomissaient dans les buissons, les filles cultivaient un certain style. Elles ont vu s'ouvrir devant elles de nombreuses perspectives romantiques. Des patrons autodidactes et des employés de bureau sont venus la nuit pour les enlever, nous laissant seuls dans le dortoir avec les chats, et les rêves des chats. Quand l'un d'entre nous allait voir l'infirmière et lui demandait pourquoi ses relations avec les femmes n'avançaient pas, on lui faisait croire que ça venait de lui et que peut-être, il lui manquait une roue alors qu'en fait, il n'y avait plus de filles nulle part dans les filières scientifiques
 
 

Commenter cet article