Oser le délire

Publié le par Fernand Chocapic

Un pinceau de renommée. Une superbe poitrine abstraite. Des culottes dont une grande partie reste aussi fraiche que ce matin. Elle attend votre délectation pieds nus, un perroquet dans chaque tasse
 
Avec ses bretelles suspendues et ses chutes de collines en pentes effondrées, elle ne fait qu'exagérer le sexe, les drogues et le délire du rock-and-roll
 

Commenter cet article

catherine 24/08/2017 11:29

Je ne sais pas. Je crois que j'avais les pieds nus je mettrais des sandales pour marcher dans l'herbe, tout simplement.

Fernand Chocapic 25/08/2017 18:13

Je ne sais pas comment faire pour ne pas vous croire. Tout le monde a vu des barres asymétriques. Sauf Aukazou, apparemment. Cette enfant gâtée a connu l'amour, la passion et les dispenses de gym. Son bonheur est si grand qu'elle écrase des tortues. Je n'aurais jamais cru ça possible, une telle flamboyance des sentiments.

catherine 25/08/2017 16:38

Mes sandales sont déjà trop petites, alors si j'écarte le petit doigt de pied, il va falloir que je me procure la taille au-dessus.
Pour les barres parallèles qui en fait étaient asymétriques, j'espère que vous me croyez.
Je ne pensais pas que ça allait repartir pour un tour.
Bon. Mais au moins maintenant on a les réponses aux questions qu'on ne se posait pas. On sait ce que c'est que la passion et l'amour. C'est déjà ça.

Fernand Chocapic 25/08/2017 11:37

J'ai toujours pensé que les doigts de pied méritaient d'avoir leurs propres exercices pianistiques, mais je ne peux rien faire car j'ai le petit doigt complètement atrophié. Il paraît que cela va dans le sens de l'évolution. Est-ce que vous arrivez à écarter le petit doigt de pied ? Selon moi, c'est encore plus difficile que de soulever un Twix.

catherine 25/08/2017 11:02

Ne comptez pas sur moi pour m'auto-célébrer les pieds ! Je ne tiens pas à me faire traiter de décélébrée.
Cela dit, j'aime bien de jolis pieds. La cambrure, la trace de la tong, l'alignement des doigts de pieds (je ne dis pas tellement orteil, je préfère dire diadème), pas trop maigres pas mafflus non plus, doux au regard comme au toucher supposé. Des pieds endormis, ou dans des sandales. Tout joue.

catherine 24/08/2017 19:35

J'ai trouvé sur un autre blog un autre de ces petits signes : d:^)
Est-ce cela vous dit quelque chose ?

Fernand Chocapic 24/08/2017 16:46

Vous êtes une disciple de Socrate, et comme en plus on imagine que vous avez de très jolis pieds, cela suscite forcément des jalousies. N'est-ce pas, Aukazou ? ;-)

catherine 24/08/2017 15:03

En fait je dis ça de mémoire. Car dans un vieux numéro d'une petite revue (Poésie 1), j'avais lu ceci qui m'avait plu :
"Peut-être / {.....} / Pourrons-nous écrire / Les mots les plus simples / Comme quelqu'un / Qui met ses sandales / Pour aller dans l'herbe"
Petit poème de Claude de Burine.
Donc quand je veux faire quelque chose de vraiment simple, évident, je fais ça : je mets mes sandales pour aller dans l'herbe.

Fernand Chocapic 24/08/2017 14:05

Sauf si l'arroseur automatique est en marche. Dans ce cas, vous garderiez vos sandales à la main et vous marcheriez pieds nus dans l'herbe mouillée. En tout cas, c'est ce que je ferais - sous réserve qu'il n'y ait pas trop de fourmis.

catherine 22/08/2017 10:13

Vu sous cet angle, on voit quand même clairement qu'il ne s'agit pas d'un coït cruralgique.
Et je ne dis pas ça pour avoir le dernier mot.

Fernand Chocapic 23/08/2017 22:21

Il me semble que l'illustration représente justement un coït nostalgique. Je ne suis pas un spécialiste du coït. En tout cas, je ne pense pas qu'il faille obligatoirement une bicyclette. Je ne sais pas ce que vous en pensez. J'espère seulement que ce n'est pas une de ces vieilles histoires grecques où il y a trois mots pour chaque orteil.

catherine 23/08/2017 19:49

C'est bien normal, même guéri, on regrette toujours les moments heureux où on a été nostalgique.

Fernand Chocapic 23/08/2017 13:06

Vous avez la plage convexe et le creux poplité. C'est normal qu'un médecin s'y intéresse. Par contre, si vous souffrez de nostalgie, il ne pourra rien pour vous. C'est une maladie inventée par les Aphrodite's Child en 1968. Personne n'a jamais trouvé le médicament.

catherine 23/08/2017 11:41

Un jour que j'avais une douleur pas loin de chez moi, dans la région du creux poplité, un docteur m'a parlé de ce fameux nerf crural. Il m'a dit vous avez une cruralgie. Je l'ai cru. J'ai pensé « il a l'air de savoir de quoi il s'algie ». Et après j'allais mieux, car j'aime bien guérir et comme ça les docteurs pensent qu'ils ne sont pas si mauvais au fond, et qu'ils ont eu le bon diagnostic. Tout le monde est content, même les grecs. La prochaine fois, je tenterai une bonne nostalgie.

Fernand Chocapic 22/08/2017 12:00

Je n'ai même pas eu le courage d'aller voir de quoi il s'agissait. Mon instinct me commande de ne jamais essayer le coït cruralgique. Pareil si une fille me demande de choisir entre Eros, Filia et Agapé. Je lui dirais que j'ai des courses à faire au Corzunic.