Nous sommes nés d'une expérience étonnante

Publié le par Fernand Chocapic

Au début, il y avait ma grand-mère. C'est d'elle qu'est partie la branche des filles de la révolution américaine. De la marmelade orange sur une bouche de confiture. Il y a bien entendu son chapeau - son chapeau de la brousse qui a fait le Vietnam, une bandoulière sur sa poitrine matelassée - avec des cartouches secrètes. Puis il y a eu ma mère, représentée généralement sous la forme d'un poisson. Et c'est alors que le miracle s'est produit, et que je suis né. Cela s'est passé dans une coquille de pomme d'orange déshydratée. Aussi bizarre que cela puisse paraître, ma mère est originaire de cet endroit. Elle-même est née des assiettes roses de l'étagère, dans le limon d'une tranchée. Si vous regardez attentivement l'aile droite de mon nez, elle est striée de filaments et de fractales. Ce sont des griffes aux couleurs de la libération qui m'ont fait ça quand j'étais petit. J'y mets tous les soirs de la crème de poule
 
 

Commenter cet article