Un petit laïus bien rodé

Publié le par Fernand Chocapic

Vous êtes comme un oiseau buffle, et je trouve ça chaud. Je parie que les poussins blancs vous adorent. Lors de votre prochaine apparition, je serai sur le chemin avec mon appareil photo. J'aurai des cheveux comme ça. Vous penserez sans doute que je sors de nulle part mais mes parents habitent juste à côté. Je monte des spectacles la nuit. Je ne sais pas si vous envisagez sérieusement de vous joindre à moi mais la douche est à deux pas. Cela semble être le plus sûr moyen de se mettre nus tous les deux
 
 

Commenter cet article