Que fait l'office ?

Publié le par Fernand Chocapic

Dans ma vie, il n'y a pas d'arc-en-ciel pour le voyageur et pas de lit pour les gens
 
Les vacances devraient être l'occasion d'étudier ensemble des livres sur le campus, au milieu de l'équivoque, les épaules tremblantes dans l'obscurité
 
 

Une amie de cheval

Publié le par Fernand Chocapic

Je pense, tout en haut de la cuisse, à ce pâturage lisse voisin de vos cheveux. Je pense au pli qui coupe votre dos. Je pense à cette cheville aperçue dans le train pour Toulouse

Souvenez-vous quand nous avons nagé une fois et que je vous ai touchée sous l'eau. Vous avez dit : "Voilà donc comment vous touchez d'autres femmes"
 
 

Au royaume du calcium

Publié le par Fernand Chocapic

Si j'étais professeur de chimie, je monterais dans votre lit et ferais profession de mes dix doigts
 
Si j'étais professeur de chimie, bien que vous préféreriez probablement vous baigner sous les gouttières à la mousson, je vous rejoindrais sous une douche de conception plus traditionnelle
 
 

Les pérégrinations corses

Publié le par Fernand Chocapic

Si j'étais amené à faire une confession publique, à révéler un simulacre - le mien ou celui de mon époque, je deviendrais un lanceur d'alertes, c'est-à-dire que je serais en décalage avec les femmes de mon quartier. L'une d'elles me dirait : "C'est trop tard, reviens dans quelques années". J'apprendrais au café que son coeur est pris, qu'elle est enceinte et qu'elle veut cet italien. Je serais alors obligé de quitter la ville
 
 

Le grand nombre

Publié le par Fernand Chocapic

Dès qu'il y a plus de trois personnes, il y a trop d'incohérences dans les prénoms, je n'arrive plus à suivre. C'est comme quand une femme incarne la même femme à des âges différents de la vie. Le temps que la caravane s'installe au fond du jardin, de nouvelles personnes arrivent et on perd le fil. En fait, c'est juste impossible, et beaucoup trop poétique, de connaître tout le monde
 
 

Ma femme est née

Publié le par Fernand Chocapic

Elle a traîné dans tous les jardins de salade verte du monde
 
Elle a mangé l'équivalent des deux tiers du jardin d'Éden
 
En toute hypothèse, elle a des seins. Et de l'entrejambe
 
 

J'irai là où vous n'allez pas

Publié le par Fernand Chocapic

Vous ne me verrez jamais dans une visite guidée classique
Ce qui m'intéresse, ce sont les mille petits plus
 
 

La cafétéria

Publié le par Fernand Chocapic

Par l'ombre humide sous les pieds d'un géant, le derrière de l'autre contre le derrière de l'autre - l'un des deux derrières étant le sien, j'espère vraiment, d'une pluie à l'autre, la rejoindre sous les arbustes de la cafétéria
 
 

Explication du folklore

Publié le par Fernand Chocapic

Les gens ont les mêmes qualités morales et les mêmes vices depuis des années et des années, ce qui peut expliquer les aventures de ces filles et de leur famille avec des parents comme certains en rêvent, un positionnement clair de la maman et tout un monde communautaire qui se retrouve de manière puritaine autour de la table du petit déjeuner
 
 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
© Fernand Chocapic 2017 - Tous les textes de ce blog appartiennent à leur auteur